Miron Gaston
008883-m.jpg

Gaston Miron, poète quebecois est né le 8 janvier 1928 à Sainte-Agathe-des-Monts, village des Laurentides, montagnes au nord de Montréal.. Vers l'âge de 14 ans, l'éloignement et la nostalgie des paysages de ses Laurentides natales provoquent l'écriture de ses premiers poèmes. Son initiation à la poesie coïncide avec sa découverte de la tradition poétique quebecoise. En 1944 sa famille démanage à Saint-Jérôme, ville industrielle du noprd de Montréal. En 1946 il quitte le collège après le noviciat et le scolasticat. La lecture du Cid de Corneille et la fascination qu'il éprouve envers le personnage de Chimène ont eu raison, racontera-t-il de sa vocation religieuse. En 1947 il arrive à Montréal. Sa situation financière est plus que précaire. De 1947 à 1954 il exerce divers métiers : instituteur, commis de bureau, barman dans un hôtel, secrétaire au Palais de justice, etc.Parallèlement, de 1947 à 1950 il suit des cours du soir en sciences sociales à l'Université de Montréal. C'est en 1952 qu'il publie son premier poème "désemparé" et en mai 1953 "potence", année où il fonde avec des amis une petite maison d'édition spécialisée dans la poésie qu'il dirigera et animera pendant 30 ans. C'est de ces années que commence sa plus intense période d'écriture poétique. Dans les années 1954-1958 il organise avec Jean-Guy Pilon et d'autre poètes des récitals de poésie dans plusieurs villes du Quebec. Commence la rédaction de ses grands cycl : "la vie agonique, "la marche" à l'amour" et la "batèche" et en publie les premiers extraits dans les journeaux et des revues. En 1955 il adhère au Parti social démùocratique (CCF).. Debutent des années de milantisme pour l'indépendance du Quebec. De 1963 à 1968 il est membre de l'équipe de rédaction de la revue Parti pris, revue politique et littéraire qui transforme radicalement le paysage intellectuel québecois en militant en faveur du socialisme, du l^¨icisme et de l'indépendantisme. Il publie plusieurs poèmes. En 1966, une conférence intitulée " Miron le magnifique" est publiée à l'université de Montréal
qui le consacre en tant que poéte.. En 1970 il publie "L'homme rapaillé" qui obtient un succès populaire et critique immédiat. le recueil figure sur la liste des best-sellers. En octobre il est arrêté avec 350 autres quebecois de ses amis à la suite de la promulgation de la Loi des mesures de guerre par le gouvernement fédéral de Pierre Elliott Trudeau. Il sera détenu 13 jours E; novembre de la même année il recoit le prix France-Canada pour l'homme rapaillée. Il devient écrivain résident d'abord à l'universite d'Ottawa puis de Sherbrooke. de 1973 à à 1980 il est attaché de presse et des relations extérieures pour les editionsd Léméac. De 1974 à 1978 il enseigne l'histoire de la littérature quebecoise à l'Ecole nationale de théâtre de Montréal. En 1977 il entre à L'acdémie Mallarmé à titre de membre étranger. Il publie. Il obtioent divers prix et fait des tournées en France et aux USA. En 1993 il recoit les insignes de Commandeur des Aryts et Lettres de la République française. Sa "marche à l'amour " fait l'objet de spectacles. Le 24 juin 1996 il est décoré par le Gouvernement canadien officier de l'ordre national. En septemebre il apprend qu'il est atteint d'un cancer et le 14 décembre 1996 il décède à l'âge de 68 anq. Le 21 décembre : obsèques nationales à Sainte-Agathe-des-monts.Premier écrivain quabecois à recevoir cet honneur. suivant ses volontés, il est inhumé au cimetière de son village natal.

(Biographie rédigée à partir de celle qui figure dans le recueil " L'homme rapaillée" dans la collection Poésie/Gallimard.

Dacă nu este specificat altfel, conţinutul acestei pagini este licenţiat sub Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License